•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Les étudiants du Campus Saint-Jean mis au défi de résumer leur thèse en 180 secondes

Rattrapage du lundi 6 janvier 2020
Deux jeunes hommes et une jeune femme sur une scène qui font une présentation

Les gagnants de l'édition nationale 2019 du concours Ma thèse en 180 secondes (de gauche à droite) : Antoine Zboralki, Elodie Nguena et Zakaria Mestari

Photo : Association canadienne-française pour l’avancement des sciences

Les étudiants au doctorat et à la maîtrise du Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta peuvent cette année mettre de l'avant leurs recherches et leurs talents de vulgarisateurs en participant au concours Ma thèse en 180 secondes.

Le concours organisé par l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) met au défi des étudiants de présenter le contenu de leur thèse de doctorat ou de leur mémoire de maîtrise, sur lequel ils travaillent depuis des années, en seulement trois minutes.

Sathya Rao, professeur adjoint en langues modernes à l'Université de l'Alberta, est responsable de cette première portion franco-albertaine du concours. Il souligne que les candidats doivent surtout rendre leur sujet compréhensible pour le grand public.

Un des points importants est vraiment de rendre son travail accessible à un public [composé] de gens comme vous et comme moi qui ne sont pas vraiment des spécialistes.

Sathya Rao, professeur adjoint en langues modernes à l'Université de l'Alberta

Le but du concours est entre autres de faire comprendre l'importance de la recherche pour l'ensemble de la société et de valoriser le français comme langue de recherche, affirme M. Rao.

Un jury formé entre autres de membres de la communauté franco-albertaine évaluera les performances des étudiants le 20 mars. Le gagnant se rendra au Québec pour les finales nationales et qui sait, peut-être pour la finale internationale, en France.

Les étudiants intéressés peuvent soumettre leur candidature (Nouvelle fenêtre) pour participer au concours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi