•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'industrie de la mode doit diversifier son image de la beauté

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

L'industrie de la mode doit diversifier son image de la beauté

Rattrapage du mardi 3 décembre 2019
Le jeune homme, sur une photo noir et blanc

Alexandre Deslauriers, artiste maquilleur

Photo : Alexandre Deslauriers / brian ypperciel

Les entreprises du domaine de la mode et de la beauté s'ouvrent à présenter une plus grande diversité des corps pour promouvoir leurs produits, estime le photographe et artiste maquilleur Alexandre Deslauriers. Ce dernier vient justement d'être reconnu pour son travail inclusif par l'Allied Beauty Association, qui récompense les artistes de la nouvelle génération qui redéfinissent l'industrie de la beauté.

Selon lui, l'industrie de la mode ne peut plus seulement présenter un idéal de beauté, à travers des célébrités aux profils plutôt similaires.

Cette formule-là ne fonctionne plus. Par exemple Sephora, dans leurs annonces utilisent des gens de divers acabits, de tous âges, de 15 ans à 80 ans, avec différents types de couleurs de peau, différents styles aussi.

Alexandre Deslauriers, photographe et artiste maquilleur

Aujourd'hui, selon lui, les entreprises cherchent surtout à présenter une image diversifiée centrée sur le bien-être.

Ce qu'on nous présente, ce n'est plus un idéal de paraître, mais c'est un idéal d'être. Quand on regarde ces photos-là, on sent vraiment l'énergie. Et, que la personne est vraiment en confiance avec elle-même et elle est sereine. Et c'est vers ça qu'on tend.

Alexandre Deslauriers, photographe et artiste maquilleur

Les défilés internationaux ont depuis un certain temps pris une allure bien différente également selon lui, avec des mannequins différents les uns des autres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi