•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Nicolas Beique, un innovateur nommé dans le palmarès Top 40 under 40 du magazine Avenue Calgary

Audio fil du vendredi 8 novembre 2019
Nicolas Beique souriant à la caméra.

Nicolas Beique est le fondateur de l'entreprise de paiement en ligne Helcim, basée à Calgary.

Photo : Helcim (courtoisie)

Nicolas Beique, fondateur de l'entreprise de paiement en ligne Helcim, fait partie de la liste Top 40 under 40 du magazine Avenue Calgary.

Helcim connaît un grand succès et son fondateur contribue à dynamiser le secteur des technologies dans la métropole.

Les débuts de l'entreprise en 2007 ont été plutôt lents, mais l'entreprise a pris beaucoup d'expansion au cours des cinq dernières années, en passant de deux à 55 employés.

Nicolas Beique a décidé de s'établir à Calgary, entre autres car il croit que la ville est une attirante pour les entrepreneurs du monde des technologies.

Je trouve que Calgary, comme Edmonton, ce sont de belles villes, qui ont de belles écoles, beaucoup de talents, mais le coût pour acheter une maison et le coût de vivre ici est quand même assez bas.

Nicolas Beique, fondateur de l'entreprise Helcim, de Calgary

Il affirme que la main-d'oeuvre dans le secteur des technologies en Alberta est jeune, mais très prometteuse.

Il faut que tu aies la patience de faire grandir ton talent. Mais, on a de belles écoles et tant que tu es correct à entraîner les jeunes, tu peux les [faire] grandir et tu peux aller bâtir leur talent.

Nicolas Beique, fondateur de l'entreprise Helcim, de Calgary

Nicolas Beique continue de voir grand pour son entreprise et espère atteindre 500 employés et faire son entrée en bourse d'ici cinq ans.

Lien externe d'intérêt : 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi