•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les organismes francophones vraiment représentatifs de la population?

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Les organismes francophones vraiment représentatifs de la population?

Audio fil du mardi 5 novembre 2019
Le drapeau franco-albertain et des gens assis à une table.

De nombreux organismes offrent des services en français en Alberta.

Photo : Mario De Ciccio/Radio Canada

Les organismes francophones en milieu minoritaire ne représentent pas nécessairement toujours très bien les besoins de l'ensemble des francophones de leur communauté, croit le sociologue Éric Forgues, directeur général de l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques.

Éric Forgues affirme que les organismes oeuvrent dans certains secteurs définis et sont appelés à se prononcer sur les priorités en matière de développement de la communauté. Ils ont un point de vue particulier qui ne correspond pas toujours aux préoccupations des citoyens moins engagés dans la communauté.

La question que je me pose c'est : "Quelle place on fait au citoyen? À l'individu qui ne va pas nécessairement militer ou s'engager à l'intérieur d'un organisme sectoriel précis, mais qui voudrait peut-être se prononcer sur différents enjeux qui lui semblent importants?"

Éric Forgues, directeur général de l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques

Les organismes agissent souvent comme porte-paroles des citoyens, alors qu'il ne s'agit pas de leur rôle principal, affirme Éric Forgues.

« Il y a peut-être une confusion qui est apparue avec le temps entre des fonctions, qui sont plus d'offrir des services précis à la communauté de la part de différents organismes, et des fonctions de représentation de l'ensemble de la communauté », ajoute-t-il.

Il souligne que d'inciter les citoyens à participer aux discussions publiques est toujours un défi, mais que des efforts doivent être faits en ce sens.

« Pour moi, ce qu'il faut faire, c'est avoir confiance aux citoyens [et de] ne pas en avoir peur. Parce que c'est sûr que si on consulte, on peut des fois être surpris. On peut être un peu déstabilisés aussi, parce que ça peut remettre certaines pratiques [ou] certains choix que les organismes auraient faits. »

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi