Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

François Joly
La croisée
Audio fil du mercredi 9 octobre 2019

Batteries au lithium  :  une technologie révolutionnaire, mais au potentiel limité

Publié le

Un exemple de pile au lithium-ion
Un exemple de pile au lithium-ion   Photo : Radio-Canada

Le prix Nobel de chimie 2019 a été remis à trois chercheurs pour leurs travaux sur les batteries au lithium. Le professeur à la faculté de Chimie de l'Université de Montréal Dominic Rochefort revient sur la création des batteries au lithium et l'avenir pour le stockage d'énergie.

Ce type de batterie est déjà omniprésent dans nos vies, particulièrement dans nos appareils de technologies mobiles, ainsi que dans plusieurs de nos véhicules, explique le spécialiste de la chimie des batteries.

Cela a été une avancée assez fulgurante dans le domaine pour le stockage d'énergie.

Dominic Rochefort, professeur à la faculté de Chimie de l'Université de Montréal

Par contre, d'autres technologies devront probablement être développées afin de permettre le stockage de grandes quantités d'énergies, provenant par exemple des secteurs de l'éolien et du solaire, affirme-t-il.

On sait que le lithium, c'est une ressource qui est quand même assez limitée. Et là, si on pense du stockage d'énergie stationnaire, on a besoin de quantités phénoménales de matériaux pour être capables d'emmagasiner ces quantités d'énergie. Donc, on essaie de regarder vers d'autres types de matériaux, à base de sodium par exemple, qui est beaucoup plus abondant, rajoute Dominic Rochefort.

Le recyclage des batteries au lithium est aussi regardé avec grand intérêt par de nombreuses entreprises, croit-il.

Chargement en cours