Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

François Joly
La croisée
Audio fil du jeudi 22 août 2019

Edmonton :  débat houleux sur la thérapie de conversion

Publié le

Le député fédéral Randy Boissonnault et la députée provinciale Janis Irvin sont assis dans la salle du conseil municipal.
Le député fédéral Randy Boissonnault et la députée provinciale Janis Irvin ont demandé aux conseillers municipaux de la ville d'Edmonton d'interdire les thérapies de conversion.   Photo : Radio-Canada / Natasha Riebe

Le conseil municipal d'Edmonton a tenu un débat rempli d'émotion et de colère sur les thérapies de conversion mercredi.

Des psychologues, des professeurs, des politiciens et des leaders chrétiens ont témoigné. Ces derniers affirment que leurs droits religieux sont bafoués.

Le député fédéral d’Edmonton-Centre, Randy Boissonnault, était présent. Il affirme qu'aucun de ces droits ne donne la liberté de faire mal à quelqu’un.

Pour certains, c’est une question émotive, mais pour d’autres, c'est une réalité destructive, elle a ruiné des vies. La thérapie de conversation ne marche pas, point à la ligne.

Randy Boissonnault, député fédéral d'Edmonton-Centre

Selon lui, tenter de changer l'orientation sexuelle d’une personne en lui faisant subir des violences psychologiques est un crime. Il souhaite que le Code criminel soit modifié pour y inclure les thérapies de conversion.

Andrew Scheer porte un chapeau de cowboy et sourit fièrement.
En 2016, Andrew Scheer a voté en faveur d'une résolution d'effacer du programme du Parti conservateur du Canada la définition traditionnelle du mariage, lors d'un congrès national du parti. Photo : La Presse canadienne/Jeff McIntosh

Par ailleurs, le député libéral est choqué par les propos que le chef du parti conservateur, Andrew Scheer, a tenus en 2005 lors d’un discours contre le mariage gai.

Je suis très déçu. Je ne peux même pas comprendre ce qu’il ait fait l’analogie avec la queue d’un chien. Il ne représente pas tous les Canadiens.

Randy Boissonnault, député fédéral d'Edmonton-Centre

Dans son allocution, M. Scheer soutient que le mariage gai n'est pas un « droit » prévu par la Charte canadienne des droits et libertés.

"M. Scheer soutient le mariage entre personnes de même sexe tel que défini par la loi, et il est clair qu'il va continuer à le faire comme premier ministre", soutient Virginie Bonneau, porte-parole du chef conservateur.

Chargement en cours