Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

François Joly
La croisée
Audio fil du mercredi 14 août 2019

Des conseils médicaux grâce à l'intelligence artificielle

Publié le

Quelques personnes échangent avec un robot qui semble sortir d'un téléphone cellulaire.
Le Dr François Bolduc dit que l'avantage d'un agent conversationnel est sa disponibilité. Il peut répondre aux questions ou trouver les informations 24h sur 24.   Photo : iStock

Une des promesses de l'intelligence artificielle, c'est de remplacer un jour une partie du travail des médecins par des ordinateurs.

Une promesse presque tenue car une équipe pancanadienne d'experts tente de créer un logiciel conversationnel, un chatbot en anglais, qui pourra donner des informations médicales sur les personnes qui souffrent de troubles neurodéveloppementaux.

L'outil pourra également rediriger vers des ressources en ligne explique un des créateurs de cet outil, le professeur de neurologie à la Faculté de médecine à l’Université de l’Alberta, le Dr François Bolduc.

L’idée ce n’est pas de remplacer les professionnels de la santé, mais c’est de pouvoir fournir de l’information vérifiée.

Dr François Bolduc, professeur de neurologie à la Faculté de Médecine à l’Université de l’Alberta
Une page internet Google avec des listes de recherches.
Les moteurs de recherches généralisés comme Google ne permettent pas de trouver une information précise sur une question de nature médicale. Photo : Radio-Canada/Nassima Way

En effet, beaucoup d’informations sur les troubles neurodéveloppementaux, telles que l’autisme, circulent en ligne.

Ces informations sont parfois fausses mais certaines ne le sont pas, mais sont difficiles à comprendre.

Aussi des équipes de médecins et d'experts en sciences sociales des universités McGill de Montréal et de Calgary, ont identifié le contenu approprié en ligne et créé une base de données. Cette base de données a ensuite permis de créer des algorithmes qui vont permettre à l’agent conversationnel de répondre correctement aux questions.

On a travaillé avec des experts en intelligence artificielle à l'Université de l’Alberta qui ont créé des programmes qui permettent de valider les informations en ligne.

Dr François Bolduc, professeur de neurologie à la Faculté de Médecine à l’Université de l’Alberta

Le Dr François Bolduc précise que ces programmes vont constamment évaluer les contenus en ligne pour vérifier qu’ils sont à jour.

Toutefois, il ajoute que cet outil ne remplacera pas le diagnostic d’un médecin.

Chargement en cours