Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

François Joly
La croisée
Audio fil du lundi 22 juillet 2019

La pénurie de main-d’oeuvre agricole coûte cher

Publié le

Une moissonneuse-batteuse dans un champ transfère du grain vers un camion.
Selon le Conseil canadien pour les ressources humaines en Agriculture, il faudra combler 29% d'emplois dans le domaine agricole en Alberta en 2025.   Photo : Reuters / MIKE STURK


Le Conseil canadien pour les ressources humaines en Agriculture (CCRHA) affirme que le manque de main-d'oeuvre coûte 3 milliards de dollars annuellement à l'industrie agricole.

Selon Cyr Couturier, président du CCRHA  et professeur en aquaculture à l’Université Memorial à Terre-Neuve-et-Labrador, le travail agricole n’est pas attrayant pour les jeunes.

Les fermiers ne sont pas capables d’augmenter leurs productions, il y a des pertes et des exploitations doivent fermer.

Cyr Couturier, président du Conseil pour les ressources humaines en Agriculture

Et c'est en Alberta que le manque de main-d’oeuvre cause le plus de perte.

Elle s'élève à 6 % de la production, ce qui équivaut à 500 millions de dollars.

Cyr Couturier, président du Conseil pour les ressources humaines en Agriculture

Il ajoute que les travailleurs temporaires agricoles devraient obtenir le droit de rester et s’installer au Canada.

Chargement en cours