Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du mercredi 10 avril 2019

La fin de la viande animale?

Publié le

Un bétail bovin en pâture près d'une usine de transformation alimentaire à Brooks en Alberta.
Comme l'intérêt des consommateurs pour la fausse viande augmente, de nombreux restaurants la propose dans leur menu. Cette tendance risque de réduire la consommation de vrai viande, et donc, avoir un impact sur l'industrie bovine.   Photo : La Presse canadienne / Larry MacDougal

Serions-nous en train d'assister aux dernières heures de la viande animale dans notre consommation et nos industries?

C'est l'hypothèse que soulève Mickaël Carlier, président de Novae, dans sa chronique Innovation sociale.

On assiste à une préoccupation croissante liée à la santé et à l’environnement.

Mickaël Carlier

Par exemple, Vegan Capital, un fond d’investissement Québécois, a été créé pour aider les entreprises qui offrent une alternative végétale aux produits d’origine animale.

Il ajoute que si le végétarisme et le véganisme ont toujours existé, leurs parts de marché dans l'industrie agroalimentaire restaient substantielles. Aujourd'hui, la conscientisation est tellement importante que de plus en plus de personnes adoptent ces choix nutritionnels.

Ça se démocratise très très fortement à tel point que ça se traduit par de nouvelle tendances comme l’émergence de la fausse viande.

Mickaël Carlier

Selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, 65 milliards d’animaux ont été abattus pour notre alimentation, en 2018.

Chargement en cours