Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

François Joly
La croisée
Audio fil du lundi 25 mars 2019

L'identité albertaine : la marque du pétrole

Publié le

Une vieille photo illustrant deux rangées d'hommes devant des planches de bois empilées, tirées par des chevaux.
Voici la seule photo connue de Bishun Singh, un des premiers pionniers sikhs en Alberta. C'est la deuxième personne assise à partir de la gauche — il est vêtu d'une chemise blanche, d'une cravate et de bretelles.   Photo : Southern Alberta Sikh History Project

L'historien Stéphane Guevremont nous raconte qu'à la colonisation en 1875, l'identité albertaine se nourrissait de l'esprit des pionniers, des cowboys, des immigrants européens qui ont créé des communautés soudées, religieuses et conservatrices.

Par la suite, le boom de l’immobilier attire une certaine bourgeoisie en quête d’aventures. Les mentalités se transforment et pendant 35 ans le Parti libéral régnera.

Les quatre frères Richard devant leur première maison en Alberta en 1916.
Médard Richard, père de Juliette Richard, arrive en Alberta avec ses trois frères en 1912. Photo : Courtoisie Juliette Richard

En mai 1914, c’est à Turner Valley que l’Alberta vit le premier boom pétrolier et la prospérité, mais la Première Guerre mondiale amène son lot de drames, des milliers de soldats meurent au combat.

À l’après-guerre, les Albertains sont séduits par les idées socialistes et communistes.

L’Alberta a été déjà été gauchiste avant.

Stéphane Guevremont

Les idées conservatrices commencent à faire leur marque au début des années 40. Ces idées s'ancrent dans la province jusqu’en 2015.

Une pancarte jaune indiquant la direction d'un bureau de vote est posée sur un trottoir. On aperçoit les jambes d'un passant qui se dirige vers ce lieu.
57,2 % des Albertains se sont rendus aux urnes aux dernières élections provinciales. Le taux de participation le plus élevé depuis 1993. Photo : La Presse canadienne/Jeff McIntosh

Pour Stéphane Guevremont, les élections de 2019 vont déterminer si l’identité albertaine change encore d’histoire.

Chargement en cours