Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du mercredi 13 février 2019

Premières Nations, environnementalistes,  et partis politiques s'expriment sur la taxe sur le carbone

Publié le

Une salle d'audience à la Cour d'appel de la Saskatchewan et les juges qui font face aux groupes de juristes prêts à présenter leurs arguments.
Le juge en chef Robert G. Richards, au centre, fait face aux groupes qui ont reçu le statut d'intervenant dans cette cause à la Cour d'appel de la Saskatchewan.   Photo : Radio-Canada


La Cour d'appel de la Saskatchewan a tenu mercredi des audiences sur la constitutionnalité de la taxe fédérale sur le carbone

Ottawa va imposer, dès avril, un prix plancher sur les émissions de gaz carbonique aux provinces qui n'ont pas de plan satisfaisant de réduction de gaz à effet de serre.

Des représentants de quatre provinces, dont Jason Kenney, vont faire entendre leurs arguments.

Alain Webster, professeur d'économie de l'environnement à l'Université de Sherbrooke, explique que le gouvernement fédéral tente d’uniformiser la tarification du carbone.

Ce carbone, il est taxé en Alberta, il est taxé en Colombie-Britannique depuis très longtemps, il est taxé au Québec avec un système complètement différent (..), mais dans une série de provinces, dont l’Ontario et la Saskatchewan, il n’y a aucun coût associé à cette émission de gaz à effet de serre donc une entreprise [en Saskatchewan ou en Ontario] qui émet des émissions de gaz à effet de serre n’assume aucun des coûts environnementaux (...) ce qui est inéquitable.

Alain Webster, professeur d'économie de l'environnement à l'Université de Sherbrooke

Les audiences vont se poursuivre jeudi, durant lesquelles ce sera le tour aux représentants du gouvernement fédéral de présenter leurs arguments.

Chargement en cours