Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du lundi 28 janvier 2019

Humboldt : début des audiences pour déterminer la peine

Publié le

Un pot de fleurs de couleurs verte et jaune sur lequel il est inscrit Humbolt Broncos, accompagner de plusieurs objets significatifs, comme des patins à glace.
Les audiences de détermination de la peine permettent aux familles des victimes de parler, directement et pour la première fois, à Jaskirat Sidhu   Photo : Radio-Canada

Durant la semaine, Jaskirat Sidh entendra les déclarations des familles des victimes, 75 en tout.

L’homme qui a plaidé coupable à 29 chefs d’accusations, dont 16 pour avoir causé la mort, conduisait le semi-remorque qui est entré en collision avec l’autobus des Broncos, en avril dernier.

Quelle peine sera la plus juste pour cet homme qui n’était ni en état d’ébriété, ni en train de consulter son téléphone intelligent et qui conduisait sous la limite de vitesse? Quelle peine pour avoir omis de s'arrêter à un arrêt alors que les conditions météorologiques étaient bonnes?

La faute en soi n’est pas grave, mais ses conséquences ont été dramatiques et traumatisantes pour de nombreuses familles. Jennifer Quaid, professeur de droit civil et droit pénal à l’Université d’Ottawa, dit que la juge devra poser un regard sur tous les facteurs, qu’ils soient atténuants ou aggravants.

La conduite dangereuse est sérieuse, mais il faut y opposer le fait qu'il exprime des remords et vivra avec ça toute sa vie. Donc, faut-il une peine sévère?

Jennifer Quaid, professeur de droit civil et droit pénal à l’Université d’Ottawa

Jaskirat Sidhu risque une peine d'emprisonnement de 14 ans.

Chargement en cours