Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

François Joly
La croisée
Audio fil du lundi 21 janvier 2019

La navigation dans l'Arctique perturbée

Publié le

Une carte du pôle Nord
Le modèle magnétique mondial sera mis à jour à la fin du mois de janvier. Ce modèle constitue la base du sytème de navigation moderne dont les systèmes de gestion des navires en mer jusqu’à l’application Google Maps.   Photo : Mioara Mandea

Le champ magnétique situé au pôle Nord se déplace rapidement et se rapproche de la Sibérie. Sa vitesse est passée de 15 kilomètres par an à 55 kilomètres par an en quelques années.

Découvert en 1831 par le naturaliste britannique James Clark Ross, cet aimant géant a toujours été en mouvement. Sa localisation était actualisée tous les 5 ans et devait l’être en 2020. mais elle sera devancée d’un an car tous les instruments de navigations utilisent des boussoles dont la référence est le pôle Nord magnétique. Mathieu Dumberry, géophysicien à l'Université de l'Alberta, dit que personne ne s’attendait à ce que la vitesse augmente autant.

La rapidité du mouvement est une surprise pour la communauté scientifique, donc ça nous apprend de nouvelles choses sur le noyau terrestre.

Mathieu Dumberry

Il ajoute qu’il ne faut pas s’inquiéter. Il n'est pas impossible que ce mouvement soit lié à un début d'une inversion des pôles. Toutefois, les chances sont très faibles : le champ magnétique change constamment, et les inversions ne se produisent que 3 ou 4 fois par millions d'année en moyenne.

Chargement en cours