•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’histoire autochtone derrière Calgary Trail à Edmonton

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

L’histoire autochtone derrière Calgary Trail à Edmonton

Rattrapage du lundi 13 juillet 2020
Vue d'un pont traversant la rivière Saskatchewan-Nord à Edmonton, en Alberta.

Calgary Trail est l'une des principales artères d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Gaëtan Lamarre

Avant de devenir une des routes les plus fréquentées d'Edmonton, Calgary Trail était un sentier très utilisé pour la chasse et le commerce par les Métis de l'Alberta, raconte Nathalie Kermoal, vice-doyenne de la Faculté des études autochtones de l'Université de l'Alberta.

Voici un résumé de sa chronique.

L'actuelle route Calgary Trail est un chemin ancien qui suit un couloir glaciaire.

Ce sentier a été emprunté par le négociant de fourrure et cartographe David Thompson au tout début du 19e siècle. Il connaissait ce sentier sous l'un des nombreux noms utilisés par les Autochtones pour le désigner à l'époque.

Des missionnaires et la police montée vont également utiliser ce sentier qui reliait Edmonton à la mission Morley, située à l'ouest de Calgary.

Les Métis utilisaient eux aussi régulièrement le sentier pour les grandes chasses au bison à la fin du 19e siècle. Ils partaient de la région de Lac Sainte-Anne pour se rendre vers le sud où il y avait encore des bisons à cette époque.

Un réseau de commerce existait alors entre Fort Garry au Manitoba, Fort Edmonton et Fort Benton au Montana. Les Métis utilisaient les sentiers pour acheminer les fourrures et transporter des marchandises.

Après les chasses aux bisons, certains retournaient avec la viande et les fourrures à Edmonton, mais d'autres se rendaient à Fort Benton pour les vendre.

Il est intéressant de constater que le chemin de fer a mis fin au transport par sentiers, mais qu'avec la popularité de la voiture, certains de ces sentiers se sont transformés en autoroutes que nous utilisons aujourd'hui, comme c'est le cas de Calgary Trail, conclut Nathalie Kermoal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi