•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le créateur sud-africain de la chanson <em>The Lion Sleeps Tonight</em> n'a pas bénéficié de son succès

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Le créateur sud-africain de la chanson The Lion Sleeps Tonight n'a pas bénéficié de son succès

Rattrapage du mardi 7 juillet 2020
Affiche du film de 2019 Le roi lion (à la gauche) et une affiche publicitaire du groupe The Tokens pour leur chanson Portrait Of My Love.

La chanson The Lion Sleeps Tonigh a connu des heures de gloires grâce à sa reprise par Disney.

Photo : Disney/Warner Bros

L'entreprise Disney a rendu la chanson The Lion Sleeps Tonight célèbre, mais son auteur sud-africain n'a pas été reconnu pour son oeuvre, raconte la musicologue Natalie Boisvert, affiliée à l'Université de l'Alberta et à l'Orchestre symphonique d'Edmonton.

L'extrait utilisé dans le film Le roi lion en 1994 ne se trouvait pas sur la bande originale du film, mais s'est inscrit dans la mémoire de millions de personnes. Il s'agissait en fait d'un clin d'oeil de la part de Disney aux parents et des grands-parents des enfants qui regardaient le film, affirme Natalie Boisvert.

La chanson était en effet déjà populaire depuis quelques décennies.

Un artiste sud-africain, Solomon Linda, a écrit la chanson Mbube en 1939, dans le cadre d'un mouvement musical qui mariait les traditions zoulous et la musique gospel. La chanson a été distribuée en Afrique du Sud avant de tomber dans les mains d'un folkloriste américain qui en fait sa propre version.

Devant le succès de cette version, des producteurs ont décidé de remanier la chanson pour en faire un succès commercial américain en y ajoutant les paroles que l'on connaît aujourd'hui. Il était assez fréquent à l'époque dans l'industrie musicale américaine de reprendre des musiques traditionnelles d'un peu partout dans le monde sans payer de droits, affirme Natalie Boisvert.

Il a fallu attendre les années 2000, raconte-t-elle, pour qu'un journaliste sud-africain s'intéresse à l'origine de la chanson et milite pour que de l'argent soit versé à la famille de Solomon Linda.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi