•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

L'histoire métisse de la route Victoria Trail à Edmonton

Rattrapage du lundi 6 juillet 2020
Intersection de la route Victorial Trail et la 132e avenue à Edmonton.

La route Victoria Trail à Edmonton, Alberta.

Photo : Google Street View

La route Victoria Trail a une riche histoire influencée par les voyageurs métis qui y circulaient au 19e siècle, raconte Nathalie Kermoal, vice-doyenne de la Faculté des études autochtones de l'Université de l'Alberta.

L'artère d'Edmonton était autrefois un sentier qui faisait partie d'un vaste réseau appelé la piste Carlton, qui reliait le Fort Garry de Winnipeg au Fort Edmonton. Au cours du 19e siècle, les Métis utilisaient ce sentier pour faire le trajet en tant qu'interprètes, guides, commerçants, etc.

Ces derniers ont joué un rôle important dans le transport de marchandises, notamment grâce aux charrettes de la rivière Rouge. L'utilisation des charrettes a graduellement transformé le sentier tout d'abord adapté aux voyageurs qui se déplaçaient à pied. Ce réseau de transport développé par les Métis a ainsi laissé sa marque sur le territoire albertain, explique Nathalie Kermoal.

Le Fort Victoria, qui se trouvait dans la dernière portion du trajet, est devenu un lieu important de rassemblement pour les Métis. Ce poste de la Compagnie de la Baie d'Hudson, situé dans la région maintenant de Smoky Lake, a accueilli à l'époque un nombre important de travailleurs métis.

Pour rendre hommage à la présence métisse dans la région de Smoky Lake, le centre culturel Métis Crossing y a été construit et doit bientôt ouvrir ses portes au public, souligne Nathalie Kermoal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi