•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Campus Saint-Jean  :  une histoire centenaire - 2e partie

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Campus Saint-Jean  :  une histoire centenaire - 2e partie

Rattrapage du mercredi 17 juin 2020
Une photo noir et blanc d'un édifice

Le nouveau Pavillon des classes du Collège Saint-Jean en 1961.

Photo : Archives des Missionnaires Oblats, collection Grandin

Le Campus Saint-Jean a connu une longue histoire qui a accompagné les transformations de la société albertaine, explique l'historien Stéphane Guevremont.

Le Collège Saint-Jean, qui existait depuis 1908 sous plusieurs noms, a vécu une transformation en institution universitaire pendant les années 1960 et au début des années 1970.

Ces changements découlaient en grande partie d'un conflit politique avec l'Université de l'Alberta.

L'Université de l'Alberta n'avait pas apprécié, entre autres, perdre le monopole de la formation des enseignants dans la province lorsque le Collège avait conclu une entente pour offrir un programme en français en collaboration avec l'Université Laval, au Québec. Le programme en éducation du Collège s'est finalement affilié à l'Université de l'Alberta en 1963.

Des cours en arts et en sciences infirmières se sont ajoutés au cours des années suivantes.

Le déclin très rapide et inattendu de la ferveur religieuse et du rôle de l'Église catholique dans la société canadienne-française a également contribué à rapprocher le Collège Saint-Jean de l'Université de l'Alberta.

À l'époque de la révolution sexuelle et de la sécularisation des institutions, les Pères Oblats avaient de plus en plus de difficulté à trouver des fonds et du personnel pour maintenir leur institution en vie.

La Faculté Saint-Jean est née officiellement en 1977 après que le Collège eût été vendu à l'Université de l'Alberta.

Depuis le début des années 1980, on assiste à un essor grandissant des cours directement orientés vers les francophones de l'Alberta et d'ailleurs, souligne Stéphane Guevremont.

De nombreuses infrastructures sont également mises en place pour servir l'ensemble de la communauté francophone : une nouvelle bibliothèque, une salle multimédias, des archives et un Grand Salon utilisé pour de nombreux événements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi