•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>On reste ensemble</em>&nbsp;: les nouvelles angoisses du déconfinement

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

On reste ensemble : les nouvelles angoisses du déconfinement

Rattrapage du vendredi 22 mai 2020
Une famille se tient sur une terrasse en été.

Thao Naranin avec ses deux enfants, Kala et Soni, ainsi que son mari, Alan.

Photo : Thao Naranin

La professeure à l'Université de l'Alberta, Thao Naranin, pousse un soupir de soulagement après l'enclenchement de la phase un du déconfinement dans la province. Après 63 jours confinée à la maison avec ses deux enfants et son mari, Alan, qui travaille dans un hôpital comme infirmier, elle avait hâte de retrouver une certaine normalité.

Thao est contente de constater certains assouplissements dans les mesures mises en place. Elle a hâte de pouvoir sortir ailleurs qu’à l’épicerie et d’aller chez la coiffeuse. De plus, elle explique que les enfants ont un urgent besoin de voir le dentiste afin d’apporter des ajustements à leurs appareils dentaires. Par contre, elle réalise qu’il n’est pas si simple de reprendre leur vie.

Une frère et une soeur jouent aux cartes ensemble.

Avec le confinement, Soni et Kala passent plus de temps à jouer ensemble.

Photo : Thao Naranin

Un chien étendu dans l’herbe avec une balle

Le chien de la famille, Baya est heureuse de pouvoir retourner au parc.

Photo : Thao Naranin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi