Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du jeudi 14 juin 2018

Le non-respect des droits de la personne en Corée du Nord ignoré lors du sommet de Singapour?

Publié le

Kim Jong-un et Donald Trump tiennent des documents de l'entente sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne et marchent devant des drapeaux de leur pays respectif.
Kim Jong-un et Donald Trump lors de leur sommet à Singapour   Photo : Reuters

Dénucléarisation, processus de paix, diplomatie internationale, voilà des termes qui ont été associés sans ambages à la rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong-un. La journaliste Dorothée Giroux s'est entretenue avec un ressortissant nord-coréen qui, de son côté, dénonce le fait que la question des violations des droits de la personne commises en Corée du Nord ait été ignorée lors du sommet de Singapour.

Même si la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, affirme que le président Donald Trump a abordé ce sujet, le président de la Fédération canadienne des dissidents nord-coréens, Rocky Kim, doute fortement que ça ait été le cas. Selon lui, il s'agit d'une occasion manquée de rappeler à l'ordre le dictateur, et il est inacceptable que ce dossier ait été écarté de cette manière par le président américain.

La violation des droits de la personne n’apparaît pas dans la déclaration, alors Donald Trump n'a rien obtenu. Et je trouve cela ridicule!

Rocky Kim, président de la Fédération canadienne des dissidents nord-coréens

Rocky Kim affirme avoir vu de ses propres yeux de nombreux cas de non-respect grave des droits de la personne quand il vivait encore en Corée du Nord. Depuis qu'il a réussi à s'enfuir de ce pays où le régime est l'un des plus opaques et autoritaires du monde, il milite pour faire connaître les conditions de vie précaires et très dures des Nord-Coréens.

Chargement en cours