•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au-delà des apparats, les réalisations du G7

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Au-delà des apparats, les réalisations du G7

Audio fil du mercredi 6 juin 2018
Les drapeaux des membres du G7

Les drapeaux des pays membres du G7

Photo : Getty Images / KARL-JOSEF HILDENBRAND

Avec leurs coûts d'organisation exorbitants et leurs lourdes mesures de sécurité, les grands rendez-vous internationaux comme les sommets du G7 ne sont peut-être pas utiles, selon plusieurs sceptiques et cyniques. Dorothée Giroux est remontée jusqu'aux origines du G7 pour conclure que certaines réalisations notables ont tout de même été rendues possibles grâce à ce genre de rencontres.

Ces rencontres au sommet donnent d'abord l'occasion aux chefs d'État de tisser des liens entre eux. Hélène Emorine, qui fait partie du Groupe de recherche sur le G20, rappelle que l'une de ces grandes rencontres a notamment permis de créer un premier dialogue international sur la question de l'environnement.

Le sommet de Tokyo a inventé la gouvernance mondiale de l'environnement et du changement climatique. C'était la première fois qu'une instance internationale accordait autant d'importance à l'environnement.

Hélène Emorine, membre du Groupe de recherche sur le G20

Hélène Emorine ajoute que le G7 a également permis d'obtenir certaines victoires sociales très significatives.

Avec le soutien de la coalition de la société civile internationale Make Poverty History, le G7 a annulé les dettes des pays africains et a doublé l'aide envers l'Afrique pour l'éducation, la santé et l'agriculture.

Hélène Emorine, membre du Groupe de recherche sur le G20

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi