•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les échecs, dépoussiérés par une série télé

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Les échecs, dépoussiérés par une série télé

Un garçon joue aux échecs avec une autre personne en ligne.

Les échecs en ligne connaissent un succès retentissant depuis le mois de mars dernier.

Photo : iStock

Les échecs connaissent un regain de popularité au Canada et ailleurs dans le monde. C'est en partie lié au confinement, mais aussi au succès de la série Le jeu de la dame, diffusée sur Netflix depuis un peu plus d'un mois. Notre journaliste Vincent Rességuier s'est penché sur le phénomène.

La série Le jeu de la dame est une fiction qui suit le parcours d'une jeune orpheline virtuose des échecs, qui va se faire une place parmi les meilleurs joueurs du monde. L'intrigue se déroule dans les années 1950-1960, dans un milieu très masculin.

La série a rappelé de nombreux souvenirs à Anne-Marie Charbonneau, ancienne joueuse québécoise qui a atteint le niveau international au tournant du siècle.

J'étais souvent une petite fille dans un monde d'hommes, souvent plus âgés, comme on le voit dans la série.

Anne-Marie Charbonneau, ancienne joueuse québécoise

Le succès de la série a dépoussiéré l'image des échecs auprès des plus jeunes générations, selon Yi Lin, 20 ans, qui a été 3 fois championne canadienne dans différentes catégories.

Mon meilleur ami a joué aux échecs, ses amis aussi, quand le confinement a commencé. Après, ils ont regardé la série et ils ont commencé à avoir la passion des échecs.

Yi Lin, joueuse d'échec

La série Le jeu de la dame est une adaptation du roman éponyme de Walter Tevis publié en 1983.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi