•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Une baisse du nombre d’étudiants dans les Centres de formation professionnelle

Un homme répare un moteur. Il porte des lunettes de protection.

Des centres de formation professionnelle ont vu le nombre de leurs inscriptions diminuer au cours des dernières années.

Photo : Radio-Canada

En cette période de pénurie de main-d'œuvre au Québec, le nombre de personnes inscrites à des centres de formation professionnelle est en baisse, puisque de nombreux jeunes préfèrent se diriger directement vers des emplois peu qualifiés qui les accueillent à bras ouverts. Le journaliste Vincent Rességuier a visité le Centre de formation professionnelle des Riverains à Repentigny.

Compte tenu du manque de main-d'œuvre criant dans certains secteurs et certaines régions, les entreprises n'hésitent pas à solliciter les jeunes travailleurs avec peu d’expérience, et même des étudiants en plein cursus.

Ils se font approcher dès leur deuxième stage, c'est sûr que c'est tentant. Les jobs sont payantes. Dès le départ, on les avise qu'un diplôme c'est important, que plusieurs personnes vont tenter d'aller les chercher pour travailler, mais de ne pas prendre ça au premier degré.

Jean-Sebastien de Césaré, enseignant au Centre de formation professionnelle des Riverains

De nombreux vingtenaires cèdent aux appels des entreprises qui proposent parfois des salaires supérieurs à 20 dollars de l'heure pour des emplois. En conséquence, les inscriptions sont en baisse dans les centres de formation professionnelle. En 2014, 130 000 étudiants étaient inscrits dans un programme de formation professionnelle, alors qu’ils étaient 123 000 en 2017. La tendance serait toujours à la baisse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi