Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du vendredi 20 septembre 2019

Quand tombe le diagnostic d’alzheimer : le témoignage d’une proche aidante

Publié le

Mains de deux personnes : Olivier et Annie Rey
Plus de 750 000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer au Canada.   Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

C'était il y a 15 ans, mais Clara-Christine se souvient parfaitement bien de l'annonce du diagnostic : à seulement 56 ans, son mari Rodrigo apprenait qu'il était atteint de la maladie d'Alzheimer. Ils sont 7 millions de proches aidants comme elle au Canada. À la veille de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, le journaliste Kevin Dufrêche a recueilli son témoignage.

Le diagnostic, c’est un véritable « tremblement de terre ». Après le diagnostic, ce qui la marque le plus lorsqu'elle commence à être proche aidante auprès de son mari, c’est la solitude.

Le diagnostic d’alzheimer, ce n’est pas un avis de décès. [...] Arrive la peur [...] dans l'entourage et arrive vraiment une stigmatisation. Rodrigo disait : “Les gens me mettent un pied dans la tombe.” Et, ça, ça fait mal parce qu'il y a des membres de la famille, des amis qui désertent le navire.

Clara-Christine, proche aidante

Le premier conseil de Clara-Christine aux nouveaux proches aidants : ne pas rester seul. « Et d’aller trouver des endroits de répit », ajoute-t-elle.

Chargement en cours