Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mardi 10 septembre 2019

Les aînés, la troisième catégorie de personnes la plus touchée par le suicide

Publié le

Une main d'homme tient la main d'une femme âgée tenant une canne.
Les aînés forment la 3e catégorie de personne la plus touchée par le suicide   Photo : Getty Images / Dean Mitchell

Au Québec seulement, un peu plus de 1 millier de Québécois se sont donné la mort en 2016, dont une centaine d'aînés. En cette journée mondiale de la prévention du suicide 2019, Marie-France Bélanger est allée à la rencontre d'organismes qui examinent des moyens pour prévenir le suicide chez les personnes âgées.

Sur 24 heures, on reçoit de 50 à 60 appels par jour. Annuellement, c'est autour de 20 000. Moi, je dirais qu'il y a certainement 10 % des appels qui viennent de personnes âgées de 65 ans et plus.

Luc Vallerand, directeur général de Suicide Action Montréal

Le directeur général de Suicide Action Montréal, Luc Vallerand, croit qu’il s’agit d’une réalité sous-estimée chez les aînés, qui se classent au troisième rang des personnes les plus touchées par le suicide, derrière les 35 à 49 ans, et les 50 à 64 ans.


Suicide Action Montréal aimerait que l'on puisse agir en amont en formant ceux et celles qui travaillent auprès des personnes âgées à reconnaître les signes de détresse psychologique. De son côté, l'Association québécoise de prévention du suicide travaille à mettre sur pied un programme de formation des citoyens.

Chargement en cours