Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du vendredi 23 août 2019

De la vraie poutine en France grâce au fromage en grains québécois

Publié le

Une poutine
Une poutine, avec son traditionnel fromage en grains.   Photo : iStock

À l'heure du renouvellement des différents traités de libre-échange, de nombreux producteurs de lait canadiens redoutent l'arrivée de la concurrence étrangère, dont celle des fromages européens. Toutefois, une fromagerie du Centre-du-Québec fait figure à part : elle a réussi à percer le marché européen grâce à la popularité de la poutine. Le journaliste Vincent Rességuier a rencontré les producteurs de la Fromagerie St-Guillaume.

L’aventure française de la Fromagerie St-Guillaume a débuté par un appel de Clément Hutteau, un jeune entrepreneur installé à Lille, dans le nord de la France. Pour l’ouverture de son restaurant spécialisé dans la poutine, il voulait utiliser du vrai fromage québécois.

C’est un gage de qualité. Il est vrai que retrouver ce fromage québécois, c’est important. Et, en même temps, ça me paraît logique de rendre honneur au pays qui l’a inventé.

Clément Hutteau, restaurateur en France

Pour répondre à la commande, il a fallu changer la recette, car le fromage en grains doit être congelé pour le transport vers la France. « C’était là le défi, d’envoyer des produits congelés et que, après la décongélation, le fromage fasse encore “skouik! skouik!” », explique le directeur des ventes de la fromagerie, Robert Cloutier.

Chargement en cours