Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mardi 20 août 2019

La vitalité des librairies indépendantes en région

Publié le

Des rangées de livres à la librairie Les Bouquinistes dans l'arrondissement de Chicoutimi
La librairie Les Bouquinistes dans l'arrondissement de Chicoutimi   Photo : Radio-Canada

Les statistiques de l'Observatoire de la culture et des communications du Québec pour les années 2017 et 2018 montrent que les ventes de livres des librairies indépendantes ont augmenté de 8 %, alors celles des grandes chaînes comme Renaud-Bray ont reculé de 6 %. Au Québec seulement, on compte 190 librairies indépendantes, dont la majorité se trouve en dehors des grands centres. Qu'est-ce qui explique la vitalité de ce type d'entreprise en région? Claude Brunet s'est penché sur la question.

Plusieurs libraires se sont battus pour qu'on reconnaisse l'importance des librairies en région. Cette lutte a abouti à l’adoption de la Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre en 1981, qui oblige les établissements publics, comme les bibliothèques municipales et scolaires, ainsi que les cégeps, à acheter tous leurs livres dans une librairie agréée de leur région. Cela a été une petite révolution dans le monde des librairies indépendantes, mais aujourd’hui, c’est la vente directe aux clients qui vitalise le marché, selon
Laval Martel, propriétaire de la librairie Les bouquinistes, à Saguenay.

Je pense que la perception des gens qu’ils ont d’aider les librairies, de s’occuper des gens qui investissent dans la région pour demeurer en région, je pense que c’est présent aujourd’hui.

Laval Martel, propriétaire de la librairie Les bouquinistes, à Saguenay

Chargement en cours