Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mercredi 14 août 2019

La fierté d'être acadien et francophone renaît à Souris

Publié le

Cinq personnes souriantes devant une clôture ornée du tricolore étoilé
Les couleurs acadiennes flottent à Souris à l'occasion du Congrès mondial acadien.   Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le Congrès mondial acadien, qui se poursuivra au Nouveau-Brunswick jusqu'au 24 août, permet de faire découvrir des villes fondées par des Acadiens où le français a pratiquement disparu. Par contre, si le français peut disparaître, il peut aussi renaître. C'est le cas à Souris, une ville de l'Île-du-Prince-Édouard, où la journaliste Nancy Caouette s'est rendue.

Depuis quelques années, la communauté acadienne et francophone de l'est de l'Île-du-Prince-Édouard est plus visible. Elle est certainement plus fière d'être francophone, selon Mélissa MacDonald, directrice générale du Comité acadien et francophone de l'Est.

Comme pour la majorité des habitants de Souris, certains des ancêtres de Mélissa MacDonald sont des Acadiens, mais ils ont été assimilés. Trois générations plus tard, elle fait revivre la langue dans sa famille et dans sa communauté, notamment par des cours de français et la création d'un nouveau centre communautaire.

Chargement en cours