Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mardi 18 septembre 2018

Première Cryobanque nationale de la biodiversité au Canada

Publié le

Illustration du concept d'édition génétique.
La cryogénisation permet de préserver l'ADN d'espèces au Musée canadien de la Nature.   Photo : iStock / vchal

En 1967, le professeur américain James Bedford a eu recours à la cryogénisation pour conserver son corps jusqu'à ce que la science puisse le ramener à la vie et guérir son cancer. Depuis, des centaines de personnes ont emboîté le pas et attendent dans des cercueils-congélateurs que la science puisse les ramener à la vie. Nous ne pouvons toujours pas ramener ces personnes à la vie, mais la cryogénisation a tout de même une utilité pour les avancées scientifiques. Aujourd'hui, le Musée canadien de la nature accueille, dans son édifice de la recherche situé à Gatineau, la première Cryobanque nationale de la biodiversité au Canada.

Nous utilisons une technologie qui est unique au monde. Nous sommes le premier musée au monde à disposer d’une technologie qui va nous permettre de garder ces échantillons-là dans des conditions idéales.

Kamal Khidas, docteur en biologie et conservateur en zoologie des vertébrés au Musée canadien de la nature

Selon Kamal Khidas, docteur en biologie et conservateur en zoologie des vertébrés au Musée canadien de la nature, c’est un grand jour pour la science au Canada, car il y a très peu de banques de ce type dans le monde et c’est la première avec une technologie si avancée. Grâce au processus de conservation à très basse température, le Canada pourra archiver l'ADN d’animaux, de plantes, d'organismes unicellulaires, d’os, etc. Grâce aux millions d'échantillons de peau et de crânes ainsi qu'aux dons, le Musée canadien de la nature pourra préserver le patrimoine et fournir du matériel de recherche pour les scientifiques.

Le 13 octobre 2018, le Musée canadien de la nature tiendra une journée portes ouvertes lors de laquelle le public pourra visiter les installations à l’édifice de la recherche.

Chargement en cours