Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du lundi 17 septembre 2018

Contrer l'exode des jeunes, le grand défi au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Publié le

Un journaliste avec une dame sur une plage
Quai d'escale de La Baie où des bateaux de croisière avaient jeté l'ancre dans la Baie des Ha! Ha!   Photo : Radio-Canada / Maude Sills-Néron

Malgré tous les efforts qui ont été déployés, le Saguenay–Lac-Saint-Jean peine à contrer l'exode des jeunes vers les grands centres. Comme l'explique la consultante en développement des territoires Isabel Brochu, c'est un des leviers de développement les plus importants qui est en péril.

Mme Brochu appelle les partis politiques à promettre un plus grand financement des établissements d'enseignement supérieur en région. Elle soutient qu’il s’agit d’une mesure permettant de « créer de nouveaux secteurs en émergence qui attireront les jeunes ».

Elle cite en exemple le rôle de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) dans le domaine de la production visuelle. Le réalisateur Sébastien Pilotte, diplômé de cette université, a d’ailleurs remporté les grands honneurs au Festival international du film de Toronto pour son film La disparition des lucioles, qui donne une visibilité au Saguenay–Lac-Saint-Jean, puisqu’il a été tourné en grande partie dans la région.

Isabelle Bochu estime aussi que le milieu culturel y est un attrait important. « Philippe Brach a mis en place un festival à Chicoutimi. C’est plein et ce sont tous des jeunes qui sont là […] ça va [apporter] une vitalité. »

Chargement en cours