•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mémorial pour les victimes de lynchage à Montgomery, en Alabama

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Un mémorial pour les victimes de lynchage à Montgomery, en Alabama

Audio fil du jeudi 26 avril 2018
Un mémorial consacré à la mémoire des victimes de lynchage entre 1877 et 1950 a été inauguré jeudi à Montgomery en Alabama aux États-Unis.

Un mémorial consacré à la mémoire des victimes de lynchage entre 1877 et 1950 a été inauguré jeudi à Montgomery en Alabama aux États-Unis.

Photo : The Associated Press / Beth Harpaz

Le Mémorial national pour la paix et la justice est construit sur le site d'un ancien entrepôt d'un marchand d'esclaves. Les concepteurs ont voulu aller au-delà de la simple commémoration en créant une installation qui dérange les visiteurs et qui les force à la réflexion. C'est aussi une façon de leur faire ressentir la grande terreur qui a régné pendant 75 ans dans les anciens États confédérés du sud des États-Unis. Les explications de Manon Globensky.

Le mémorial est composé de 800 blocs d'acier rectangulaires suspendus au-dessus de la tête des visiteurs. Ils rappellent symboliquement les corps des victimes qu'on attachait aux branches des arbres ou des lampadaires pour les lyncher. Les noms de plus de 4400 Afro-Américains victimes de cette pratique barbare ont été inscrits sur ces blocs.

Le site commémoratif qui a été inauguré jeudi s'étend sur l'équivalent de cinq terrains de football et comprend plusieurs installations. On y trouve, entre autres, une sculpture de bronze grandeur nature représentant six esclaves noirs enchaînés et des bocaux de verre remplis de la terre provenant de sites où ont eu lieu des lynchages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi