•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilan des « années McLachlin » à la Cour suprême du Canada

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Bilan des « années McLachlin » à la Cour suprême du Canada

Audio fil du lundi 12 juin 2017
La juge en chef Beverly McLachlin

La juge en chef Beverly McLachlin

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Première femme à avoir été nommée juge en chef de la Cour suprême du Canada, Beverley McLachlin prendra sa retraite en décembre. Le professeur de droit Sébastien Grammond dresse un bilan de son passage à la Cour suprême du Canada.

Entrée à la Cour suprême en 1989, Beverley McLachlin a été nommée juge en chef en 2000 par Jean Chrétien. À ce titre, elle a fait preuve d’un équilibre important entre les intérêts du fédéral et ceux des provinces dans de nombreuses affaires. Elle a également eu à cœur de favoriser la réconciliation avec les peuples autochtones par l’entremise du droit.

La juge McLachlin a été une figure dominante, et l'on sent sa pensée dans de grandes décisions que la cour a rendues.

Sébastien Grammond, professeur de droit à l’Université d’Ottawa

La Cour suprême a annoncé aujourd’hui, par voie de communiqué, que la juge en chef prendrait sa retraite le 15 décembre prochain. Beverley McLachlin, aujourd’hui âgée de 74 ans, établit un record de longévité dans cette fonction, qu'elle a occupée pendant 18 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi