Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du jeudi 1 juin 2017

Des règles plus sévères pour lutter contre l'« hésitation vaccinale »

Publié le

Plusieurs pays adoptent des règles plus sévères concernant la vaccination.
Plusieurs pays adoptent des règles plus sévères concernant la vaccination.   Photo : iStock

En Allemagne, aucun vaccin n'est obligatoire. Mais le gouvernement s'apprête à modifier sa loi pour obliger les parents à recevoir de l'information médicale sur les vaccins. Les garderies et les maternelles du pays devront aussi signaler les cas de tous les parents qui ne parviennent pas à prouver qu'ils ont bien reçu cette information. Le mois dernier, c'est l'Italie qui a décidé de rendre obligatoires 12 types de vaccins. Les explications de Romain Bardet.

Un peu partout dans le monde, le nombre de parents qui hésitent ou refusent de faire vacciner leurs enfants augmente. Au même moment, on constate une recrudescence de certaines maladies comme la rougeole. Pour contrer le phénomène, l'Organisation mondiale de la santé a appelé les gouvernements à renforcer la vaccination.

Au Canada, seules les provinces de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick exigent des preuves de vaccination contre certaines maladies. Mais des exemptions sont accordées pour raisons médicales, ou en cas d'objection de conscience ou de croyances religieuses des parents.

Chargement en cours