•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parce qu'il y aura un après: quels changements doit-on apporter aux soins prodigués aux aînés?

L'heure du monde

Avec Philippe-Antoine Saulnier

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Parce qu'il y aura un après: quels changements doit-on apporter aux soins prodigués aux aînés?

Une proche aidante tient la main d'une personne âgée.

Quels enseignements tirera-t-on de ce qu'on aura vécu ? Quels changements devrons-nous appliquer dans les soins pour aînés ? La Dre Paule Lebel et le Dr Olivier Guérin croient qu'il faut miser sur les soins de proximité.

Photo : iStock

La pandémie de la COVID-19 bouleverse nos vies à divers égards et elle remet en question plusieurs aspects de nos modes de fonctionnement. Elle a notamment mis en lumière des problèmes dans les soins pour les personnes âgées. Jean-Sébastien aborde des pistes de solution avec la Dre Paule Lebel, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive dans le domaine du vieillissement, et le Dr Olivier Guérin, chef du pôle gérontologie au CHU de Nice et président de la Société française de gériatrie et de gérontologie.

Au Québec, on a créé nos fameux groupes de médecine de famille, qui sont excellents – plus de 85 ou 90 % des aînés ont leur médecin de famille –, mais on a déshabillé les CLSC, où se trouvait une équipe de soins à domicile pour amener des travailleurs sociaux, des ergothérapeutes, des nutritionnistes, vers le GMS. Il faut de nouveau ramener des ressources professionnelles dans nos équipes de soins à domicile, et les médecins devraient travailler très étroitement avec ces équipes-là.

Dre Paule Lebel

Selon la Dre Paule Lebel, pour éviter l’hospitalisation inutile des aînés, il faut encourager les soins de proximité, et pour y arriver, il faut pallier la pénurie de personnel et informatiser les soins de santé.

Une opinion que partage le Dr Olivier Guérin, qui croit que la centralisation très importante de la gestion de la santé est un problème dans les soins pour les aînés en France. Selon lui, les initiatives multidisciplinaires à l’échelle d’un petit territoire sont plus efficaces pour prendre soin des personnes âgées.

La commune est un bon échelon pour mettre en place des actions extrêmement importantes en soutien social aux côtés des intervenants sanitaires. Le décloisonnement du champ social et du champ sanitaire est une nécessité absolue pour prendre en soin, au sens de l’Organisation mondiale de la Santé, correctement nos aînés.

Dr Olivier Guérin

Parce qu'il y aura un après, L'heure du monde propose une réflexion sur les lendemains du confinement. En quoi la crise de la COVID-19 bouleversera-t-elle différents aspects de nos vies? Chaque jour de la semaine, sous forme de reportages et d'entrevues, une partie de l'émission explorera différentes facettes de la santé publique et de l'économie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Ça s'explique

  • Midi info

  • Mêlée politique

  • Les faits d'abord