•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sénateurs et des députés demandent à Trudeau de mener une enquête sur les vidéos publiées sur Pornhub

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Des sénateurs et des députés demandent à Trudeau de mener une enquête sur les vidéos publiées sur Pornhub

La page web de pornhub

Des gens ont manifesté lors de la Journée internationale du droit des femmes pour demander le démantèlement du site de pornographie Pornhub.

Photo : Shutterstock

Différentes voix s'élèvent contre le site pornographique Pornhub, accusé d'héberger des vidéos de pornographie juvénile et de vengeance pornographique. La plateforme dirigée par des Montréalais permet aux utilisateurs d'y mettre des vidéos, ce qui rend possible la publication de celles-ci sans le consentement des personnes filmées. Par exemple, en octobre dernier, les autorités américaines y ont découvert une vidéo du viol d'une jeune adolescente de 15 ans portée disparue en Floride. La journaliste Nancy Caouette s'est penchée sur la question.

Une pétition en ligne contre la plateforme a recueilli près de 400 000 signatures en quelques jours et une manifestation a eu lieu hier à Montréal devant les bureaux de Mindgeek, le groupe propriétaire de Pornhub. Dans une lettre publiée aujourd'hui, des sénateurs et des députés d'Ottawa demandent au premier ministre Justin Trudeau d'intervenir et de protéger les victimes d'abus sexuels et les mineurs en menant une enquête sur les vidéos illicites qui se trouvent sur cette plateforme pornographique.

Pornhub répond que l'entreprise utilise des technologies de fine pointe pour lutter contre le contenu d'abus sexuels ou de pornographie juvénile en ligne, dont le logiciel PhotoDNA de Microsoft qui aide à trouver et à supprimer les images connues montrant l'exploitation d'enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi