Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

'animateur d'ICI Première Jean-Sebastien Bernatchez
Audio fil du mardi 24 septembre 2019

Devenir carboneutre, un engagement à travers le monde

Publié le

Des conifères de plantation dans une zone de déforestation.
Ces arbres ont été plantés dans des zones dénudées du Québec pour compenser les émissions de gaz à effet de serre.   Photo : Olivier Fradette

En ce quatorzième jour de campagne, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, promet que s'il est réélu, le pays sera carboneutre d'ici 2050. En de telles circonstances, le Canada se joindrait aux 77 pays, aux 10 régions et à la centaine de villes qui ont pris l'engagement, lors du sommet pour le climat de l'ONU, d'atteindre la neutralité de l'empreinte carbone. Le journaliste Kevin Dufrêche s'est penché sur la question.

Le Canada fait partie des 20 plus gros émetteurs de CO2 au monde, dont seulement 5 ont pris l’engagement de devenir carboneutre d'ici 2050 : l'Allemagne, le Mexique, le Royaume-Uni, l'Italie et la France. À l’autre bout du spectre, on trouve le Bhoutan, seul pays qui absorbe plus de CO2 que ce qu'il émet. Ce petit pays qui se situe entre l’Inde et la Chine compte une population d'environ 750 000 personnes et, selon sa constitution, le pays doit être recouvert à 60 % de forêts.

Pour l’instant, il ne s'agit pas d'un accord contraignant, mais il pourrait le devenir lors de la prochaine conférence des Nations unies pour le climat, qui aura lieu à Santiago au Chili en décembre prochain.

Chargement en cours