Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mercredi 4 septembre 2019

Quand le deuil vient avec l'endettement

Publié le

Une pierre tombale sans nom dans un cimetière
D'importants retards dans la délivrance des certificats de décès par le Directeur de l'état civil compliquent la vie des familles en deuil   Photo : getty images/istockphoto / vyasphoto

Certaines familles doivent payer les factures d'un défunt. Des endeuillés ne peuvent plus accéder aux comptes conjoints. Les retards de délivrance de certificats de décès ont des conséquences fâcheuses, parfois graves, sur la vie de nombreuses familles québécoises. Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale promet la réduction des délais d'ici décembre, qui aujourd'hui, s'élève à 10 jours ouvrables en plus du temps de l'envoi postal. La journaliste Marie-Josée Paquette Comeau s'est penchée sur la question.

Les délais s’expliquent par l'augmentation de la charge de travail dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, selon le ministre Jean Boulet, mais ce dernier confirme l’embauche d'une vingtaine de personnes qui travailleront à l'émission des certificats de décès d’ici la fin de l’année. En attendant, d’autres solutions s’offrent aux familles qui sont aux prises avec des dates butoirs. Par exemple, les proches peuvent demander aux instances financières si elles acceptent un certificat temporaire émis par la maison funéraire, bien que ce ne soit pas une pratique officialisée au Québec.

Chargement en cours