Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Philippe-Antoine Saulnier, animateur et journaliste à la radio d'ICI Première.
Audio fil du mercredi 22 mai 2019

Resserrement de la réglementation de la gestion des déchets à l'échelle internationale

Publié le

Des hommes, de enfants et des femmes tiennent des affiches devant un immeuble.
Des écologistes philippins manifestent contre la présence de dizaines de conteneurs de déchets en provenance du Canada dans leur pays.   Photo : The Associated Press / Aaron Favila

La convention de Bâle est un traité international qui vise à réduire la circulation des déchets dangereux entre les pays. Elle stipule que les pays exportateurs de déchets doivent obtenir l'autorisation des pays importateurs avant d'acheminer leur marchandise. En mai, les pays membres de cette convention, dont le Canada, ont inclus divers types de plastique et de mélanges de plastique dans la réglementation internationale, qui touchait à l'origine surtout les déchets dangereux. Philippe-Antoine Saulnier s'est penché sur la question.

Le recyclage du plastique et des rebuts domestiques est un secteur d'activité très sale. Une très petite partie [des déchets] est réellement recyclée. Beaucoup de marchandises sont abandonnées dans des pays comme la Malaisie, l'Indonésie et la Thaïlande. Cela force ces pays à imposer des interdictions d'importation qui sont difficiles à faire respecter, sans l'aide des pays exportateurs. La convention de Bâle fait en sorte d'inclure ces marchandises dans un cadre légal international. À l'avenir, le Canada devra obtenir une autorisation avant d'exporter du plastique.

Jim Puckett, directeur de l'organisme à but non lucratif Basel Action Network

Jim Puckett est le directeur du Basel Action Network, une organisation non gouvernementale à but non lucratif basée à Seattle qui lutte contre l'exportation de déchets toxiques. Il affirme que ce resserrement est positif, surtout en ce qui a trait aux États-Unis, qui exportent environ 90 % de leurs déchets de plastique.

Chargement en cours