Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mardi 14 mai 2019

Montée des tensions entre les États-Unis et l’Iran dans le golfe Persique

Publié le

Le porte-avions USS Abraham Lincoln se détache du navire de soutien de combat rapide USNS Arctic (T-AOE 8) après un ravitaillement en Méditerranée.
Les États-Unis ont déployé le porte-avions USS Abraham Lincoln au Moyen-Orient pour envoyer un « message » à l'Iran.   Photo : Reuters / Marine américaine

Les tensions entre les États-Unis et l'Iran font craindre qu'une étincelle provoquée par un des acteurs des nombreux conflits de la région n'embrase le Moyen-Orient. Notre journaliste Manon Globensky s'est penchée sur les risques d'un conflit à grande échelle dans le golfe Persique.

Les récentes décisions des États-Unis de déployer le porte-avions USS Abraham-Lincoln dans le golfe Persique, ainsi que les plans de déploiement potentiel de 120 000 soldats inquiètent les acteurs internationaux. Toutefois, ces menaces de la part des États-Unis ne signifient pas nécessairement qu’un conflit se prépare, comme l’explique le professeur au Collège des Forces armées canadiennes à Toronto Pierre Pahlavi, de passage à l'émission Midi info.

Évidemment, le déploiement de troupes, du porte-avions, tout ça, si on le lit d’un point de vue militaire, ça veut dire une invasion prochaine, mais je crois que c’est davantage de la pression psychologique sur le régime iranien.

Pierre Pahlavi, professeur au Collège des Forces armées canadiennes à Toronto

Chargement en cours