Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mercredi 1 mai 2019

Rencontre avec Henk Ovink, émissaire des Nations unies pour les affaires liées à l’eau

Publié le

Un homme debout à l'extérieur, devant un canal
Henk Ovink, Ambassadeur spécial des Pays-Bas pour les questions de l'eau   Photo : Radio-Canada / Étienne Leblanc

Aujourd'hui, le gouvernement a mis sur pied un groupe d'action ministériel pour répondre rapidement aux besoins des sinistrés et éviter les erreurs dans la crise des inondations qui secoue le Québec. Le comité devra aussi produire un plan d'action afin de mieux faire face aux prochaines crues printanières. Étienne Leblanc a rencontré Henk Ovink, émissaire des Nations unies pour les affaires liées à l'eau et ambassadeur de l'eau des Pays-Bas, pour connaître sa perspective sur les meilleures politiques à adopter.

Les gens disent que c’est un coût. Bien sûr qu’il y a un coût à court terme, mais mieux ces projets seront planifiés et conçus, plus il y aura une réelle valeur ajoutée au projet. Il y aura de nouvelles zones récréatives, la qualité de l’eau sera meilleure pour la santé et l’environnement, et donc tout le monde en retirera des bénéfices.

Henk Ovink, émissaire des Nations unies pour les affaires liées à l’eau

Selon Henk Ovink, il faut agir vite et rapidement poser les bonnes actions, tout en ayant une perspective à long terme. Il ne faut pas avoir peur de mettre les fonds nécessaires pour concevoir des projets qui dureront dans le temps et apporteront des bénéfices à tous.

Chargement en cours