Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du mercredi 17 avril 2019

Vers un cadre législatif pour le secteur du numérique?

Publié le

On voit les icônes des applications de réseaux sociaux sur un téléphone.
Au Canada, et ailleurs dans le monde, de plus en plus de voix s'élèvent pour que les gouvernements développent un cadre législatif destiné au numérique afin d'assurer la sécurité des citoyens.   Photo : Getty Images / bigtunaonline

De plus en plus de voix s'élèvent pour que les gouvernements développent un cadre législatif destiné au numérique afin d'assurer la sécurité des citoyens. Dorothée Giroux s'est penchée sur cette question pour nous.

La diffusion en direct, sur Facebook, pendant 17 minutes de l’attentat terroriste contre deux mosquées dans la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a beaucoup fait réagir. Facebook aurait mis une heure à retirer la vidéo originale, et cela lui a pris 24 heures pour éliminer des réseaux sociaux 1,5 million de copies de cette vidéo troublante. Il y a aussi eu le scandale Cambridge Analytica : 87 millions d'Américains ont vu leurs données personnelles utilisées à des fins politiques sans leur consentement.

Comment penser qu’une organisation comme Facebook, dont le but principal est la croissance économique, puisse être tributaire de ce qu’est une vraie nouvelle, une fausse nouvelle, une nouvelle satirique?

Mélanie Millette, professeure en communication sociale et publique à l’Université du Québec à Montréal

Certains pays répondent à l'appel : l'Australie a adopté certaines mesures pour pénaliser les entreprises numériques qui diffusent des propos haineux. Des amendes très sévères sont prévues pour les entreprises qui ne retirent pas le matériel ou qui n’avertissent pas les autorités. L'Autriche a un projet de loi pour lutter contre le harcèlement en ligne : tous les citoyens qui s'abonnent aux réseaux sociaux le font avec leur vraie identité. Et le Royaume-Uni a déposé un livre blanc en vue d'établir des règles très strictes sur la mise en ligne de contenus dangereux.

Chargement en cours