•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise des opioïdes persiste en Colombie-Britannique 

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

La crise des opioïdes persiste en Colombie-Britannique 

Audio fil du mardi 16 avril 2019
Message d'intérêt public sur le fentanyl affiché sur un abribus.

Un message d'intérêt public au sujet du fentanyl à Vancouver en avril 2017.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

On rapportait un peu moins de 1000 morts par surdose liée aux opioïdes en Colombie-Britannique en 2016, alors que l'an dernier, on en a répertorié 1510. Trois ans après la déclaration d'état d'urgence par le gouvernement de la province, le nombre de morts par surdose continue d'augmenter. La journaliste Dominique Arnoldi s'est penchée sur la question.

Le fentanyl joue un rôle de plus en plus important. En 2016, il était associé à la moitié des morts par surdose aux opioïdes en Colombie-Britannique. Depuis septembre 2018, il en est associé à plus de 70 %. La province a mis en place plusieurs mesures pour combattre la crise, comme l’ouverture de 33 sites d'injection sécuritaire, l’ouverture de 25 sites de prévention de surdoses, la distribution de trousses de naloxone à administrer en cas de surdose, l’offre de formations gratuites pour l'administration du naloxone et des programmes qui offrent de l'héroïne de pharmacie gratuite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi