Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Sébastien Bernatchez
Audio fil du vendredi 1 mars 2019

Des prestations d’Allemagne pour avoir collaboré avec le Troisième Reich

Publié le

Assermentation d'officiers SS à Potsdam en mars 1933 : les officiers en uniforme reçoivent la poignée de main officielle.
Assermentation d'officiers SS à Potsdam en mars 1933   Photo : Getty Images / FPG

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les étrangers se voyaient encouragés à joindre l'armée allemande et les S. S. par le biais d'incitatifs financiers instaurés par Hitler. De ce fait, 2000 anciens membres de l'armée allemande reçoivent aujourd'hui une allocation de l'État allemand pour des blessures survenues durant leur service, bien qu'ils n'habitent pas en Allemagne. Cette allocation peut atteindre 2000 dollars par mois. Dominique Arnoldi s'est penchée sur la question.

On sait que les Allemands ont beaucoup recruté [de soldats] dans les pays alliés ou dans les pays qu’ils occupaient. Après la guerre se sont réfugiés au Canada plusieurs d’entre eux probablement venant des pays de l’Est où l'on fuyait les Soviétiques et les régimes communistes.

Stéphane Roussel, historien

Cent vingt et un de ces prestataires vivent au Canada et reçoivent toujours des allocations parce qu'ils ont collaboré au régime du IIIe Reich ou parce qu'ils ont été enrôlés de force dans l'armée allemande. L'Allemagne refuse de dévoiler leur identité.

Chargement en cours