•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Groupe de Lima : isoler le régime de Maduro pour obtenir un changement de garde

L'heure du monde

Avec Jean-Sébastien Bernatchez

En semaine de 18 h à 19 h
(en rediffusion à 4 h)

Groupe de Lima : isoler le régime de Maduro pour obtenir un changement de garde

Audio fil du jeudi 31 janvier 2019
Un manifestant tient une statuette qui indique : « Je me bats pour la liberté ».

Un manifestant tient une statuette qui indique : « Je me bats pour la liberté ».

Photo : Reuters / Andres Martinez Casares

Les membres du Groupe de Lima pourraient bien imposer de nouvelles sanctions économiques au régime de Nicolas Maduro. Celles-ci pourraient toutefois également empirer la situation catastrophique au Venezuela. Alexandre Touchette explique en quoi consistent les prises de position de ce regroupement.

Le Canada, l'Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay et le Pérou font partie du Groupe de Lima depuis ses débuts, en 2017. La République coopérative du Guyana et Sainte-Lucie ont ensuite joint le mouvement.

La création du groupe est survenue dans un contexte de migrations massives dans les pays voisins du Venezuela. Les pays signataires critiquent sévèrement l’effondrement des institutions démocratiques au pays et cherchent une sortie de crise. Ils appuient globalement les positions des partis d'opposition.

La rencontre des pays du Groupe de Lima prévue lundi à Ottawa portera d’ailleurs sur les mesures pour soutenir Juan Guiado, qui s'est proclamé président la semaine dernière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi