Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du lundi 10 juillet 2017

Traversée du lac Saint-Jean : Xavier Desharnais contre la combinaison thermique

Publié le

Xavier Desharnais
Le nageur Xavier Desharnais   Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

À deux semaines de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, le double champion Xavier Desharnais craint de devoir utiliser une combinaison thermique pour parcourir les 32 kilomètres entre Péribonka et Roberval.

Le nouveau règlement de la Fédération internationale de natation (FINA) oblige les nageurs à porter une combinaison pour les courses de 10 km et plus quand la température de l’eau est de moins de 18 degrés Celsius.

La Traversée internationale du lac Saint-Jean risque d’être la première course où le règlement est appliqué.

« Les nageurs, on n’est pas très content de faire un 32 kilomètres avec un wetsuit, affirme Xavier Desharnais. Pour nous, ça va nous blesser plus qu’autre chose. C’est dangereux aussi pour la chaleur. »

Même dans une eau à 18 degrés, un wetsuit c’est quand même chaud après une dizaine de kilomètres.

Le nageur Xavier Desharnais

Selon Xavier Desharnais, les combinaisons thermiques ne sont pas adaptées pour les nageurs et causent des blessures aux épaules. Il croit que l’organisation de la Traversée internationale du lac Saint-Jean devrait intervenir pour faire modifier la réglementation.

« C’est probablement l’une des organisations les plus fortes au sein de la FINA et ils vont être très entendus s’ils ont quelque chose à dire, souligne le nageur. C’est surtout la seule organisation qui est vraiment touchée parce que c’est très rare que la température du lac Saint-Jean soit en haut de 20 degrés. En espérant qu’ils tiennent leur bout, je pense qu’ils peuvent changer les choses. »

Xavier Desharnais évoque également la possibilité que l’organisation de la Traversée du lac Saint-Jean se retire du circuit de la FINA, comme l’ont fait les dirigeants de la traversée de la Manche. « Ça pourrait être une bonne idée pour eux et je suis convaincu qu’avec de bonnes bourses, les nageurs vont continuer de venir chaque année. »

Le nageur originaire de Sherbrooke tentera de remporter le marathon de 32 kilomètres dans le lac Saint-Jean pour une troisième fois. Samedi, il nagera au Marathon du lac à Jim, à Saint-Thomas-Didyme.

Il participera également aux compétitions du lac Mégantic, de la traversée entre Capri et Napoli et du lac d’Ohrid en Macédoine.

Chargement en cours