•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un village virtuel sur le web : Des mamans noires échangent pour élever leurs enfants

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Un village virtuel sur le web : Des mamans noires échangent pour élever leurs enfants

Audio fil du mercredi 16 août 2017
Marina "Ree Ree" Phillips et son fils

Marina "Ree Ree" Phillips et son fils

Photo : Marina Phillips / Marina "Ree Ree" Phillips

Devant l'absence de ressources destinées aux mamans noires pour l'éducation de leurs enfants, la torontoise Tanya Hayles a créé il y a deux ans le site Black Moms Connection. Ce sont maintenant 8000 mères du monde entier qui se connectent pour échanger et s'entraider.

"Il faut tout un village pour élever un enfant". Si le proverbe est connu, ce village est devenu une réalité virtuelle pour les mamans noires grâce au site Black Moms Connection.
Marina "Ree Ree" Phillips, maman d'un petit garçon de 4 ans, a rejoint la communauté créée par Tanya Hayles pour partager les préoccupations des mamans noires comme elle.

Pour elle, les préjugés sont insidieux et se glissent en permanence dans les conversations et ces mamans veulent les combattre pour aider leurs enfants à s'épanouir.

Quand je suis dans l'ascenseur avec mon fils et que quelqu'un me demande s'il veut devenir basketteur, j'ai envie de répondre pourquoi pas joueur de golf, ou médecin? On doit combattre ce genre de stéréotypes

Marina Phillips

Grands défis et petits problèmes quotidiens, les conversations et les échanges abordent tous les aspects de la vie de ces mamans, sans tabous et dans la bonne humeur!
Le site est devenu rapidement populaire et rassemble maintenant des participantes du monde entier!

Pour en savoir plus : Site web de Black Moms Connection (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi