•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les insectes : une piste d'avenir pour l'alimentation dans le monde

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Les insectes : une piste d'avenir pour l'alimentation dans le monde

Rattrapage du lundi 23 novembre 2020
insectes_epicerie

Des insectes au menu... pour bientôt ?

Photo : ICI Radio-Canada

La plus grande conférence internationale sur la consommation d'insectes commence en mode virtuel aujourd'hui. Des experts scientifiques et des éleveurs canadiens seront parmi les 400 délégués à cette conférence intitulée Des insectes pour nourrir le monde.

Le marché mondial des insectes comestibles serait en croissance de 40 % par an et on estime qu’il représentera un secteur d’une valeur de plus de 700 millions de dollars d'ici 2024.
Une des organisatrices et conférencières de cet événement, Louise Hénault-Ethier, est directrice, recherche, développement et innovation pour TriCycle, une ferme urbaine d’élevage d’insectes.

Elle affirme que ce marché est important tant pour l'avenir de l’alimentation humaine que pour l’alimentation des animaux d’élevage.

Des insectes pour nourrir notre nourriture

Si certains produits, comme les barres tendres par exemple, sont déjà bien acceptés par les consommateurs, notamment pour des raisons écologiques, l’intégration des insectes dans l'alimentation passera d’abord par l’alimentation du bétail, des volailles et des poissons. Les consommateurs canadiens semblent prêts à accepter plus facilement cette façon indirecte de consommer des insectes.

Cette intégration se fait progressivement. L’Agence canadienne d’inspection des aliments a déjà donné une autorisation à une entreprise de Vancouver pour les poules et les truites. Sur la côte est, une entreprise de Sherbrooke valorise les sous-produits alimentaires avec des larves de mouches pour l'alimentation des animaux de compagnie.

Une personne tient une cuillère remplie de vers près de sa bouche.

Des insectes comestibles sur votre table.

Photo : Radio-Canada / Alain Leon

Tout le monde a déjà mangé des insectes!

Louise Hénault-Ethier nous fait une révélation intéressante : tout le monde a déjà mangé des insectes dans sa vie; à raison d’environ 1 kg par an dans les céréales et les fruits et légumes!

Comment passer de cette consommation involontaire à une consommation plus consciente? Il s’agit de passer de l’expérience de goûter à des insectes, ce qu’environ la moitié de la population a déjà fait à titre de dégustation, à une consommation plus fréquente en intégrant régulièrement à son alimentation des produits à base d’insectes.

Des protéines écologiques

À l'avenir, il faudrait substituer une partie de notre consommation des protéines animales classiques qui ont un impact environnemental important, par des protéines d’insectes, nous dit Mme Hénault-Ethier.

Les insectes, comme dans les écosystèmes, peuvent ajouter de la valeur à nos matières résiduelles organiques. Les insectes, dans ce cas-là, nous aident à gérer notre problématique de déchets, tout en nous aidant à restreindre les impacts environnementaux de notre production agroalimentaire.

Louise Hénault-Ethier, directrice, recherche, développement et innovation pour TriCycle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi