•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une médecin canadienne décrit la pandémie au Liban

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Une médecin canadienne décrit la pandémie au Liban

Rattrapage du vendredi 20 novembre 2020
Le drapeau libanais flotte sur le site de l'explosion au port de Beyrouth.

Le Liban vit une grande crise économique, politique et sociale qui a été exacerbé par les 2 puissantes explosions dans le port de Beyrouth, le 4 août dernier.

Photo : AP / Hassan Ammar

La Dre Kirsten Johnson, présidente de l'Association canadienne des médecins d'urgence, est en mission au Liban sous la supervision de l'Organisation mondiale de la Santé.

En entrevue à L’heure de pointe, elle explique qu’au début, sa mission était d’aider les victimes des explosions au port de Beyrouth, mais que rapidement l’équipe dont elle fait partie a commencé à prendre soin des patients infectés par la COVID-19.

La situation est assez grave. Nous sommes en confinement. Il y a un couvre-feu.

Dre Kirsten Johnson

La Dre Johnson souligne que le matériel, l’équipement et le personnel manquent cruellement dans les hôpitaux publics pour faire face aux défis de la pandémie. Les centres hospitaliers dans lesquels elle travaille font face à une pénurie de certains médicaments, mais aussi d’équipement de protection de base comme les gants.

La Dre Kirsten Johnson rentre au Canada la semaine prochaine. Un autre membre de l’équipe la remplacera. Elle avance par contre que le travail doit continuer ici au Liban. Ils ont beaucoup de besoins. Elle ajoute que son équipe restera en place encore pendant les 3 prochains mois pour venir en aide au milieu hospitalier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi