•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

L'importance de la Journée mondiale des toilettes

Rattrapage du jeudi 19 novembre 2020
La cuvette d'une toilette  dont le couvercle est levé

Journée internationale des toilettes : 4,2 milliards de personnes dans le monde vivent sans accès à un service d’assainissement hygiénique.

Photo : iStock

Le 19 novembre marque la Journée mondiale des toilettes. Si, pour la plupart d'entre nous, avoir des toilettes saines et le tout-à-l'égout est une évidence, ce sont 4,2 milliards de personnes dans le monde qui vivent sans accès à un service d'assainissement hygiénique.

L’ONU a décrété que le 19 novembre est la Journée mondiale des toilettes, une initiative qui existe depuis 2001 parce que le manque d'accès aux installations sanitaires est un problème souvent méconnu et beaucoup moins discuté que les autres aspects de la lutte contre la pauvreté.

Le mot toilette est vraiment tabou, affirme Rahul Singh, directeur de Global Medic, une agence canadienne qui répond aux besoins d’urgence dans le monde. Pourtant l'accès à des installations sanitaires est un enjeu de santé publique. En plus du coût élevé des travaux d'assainissement et des installations de structures sanitaires, les déplacements de population dans le monde n'ont jamais été aussi élevés depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

C'est une personne sur trois dans les populations déplacées qui n'a pas accès aux installations sanitaires, note M. Singh.

Rahul Singh, directeur général de Global Medic

Rahul Singh, directeur général de Global Medic, dit que la valeur d'un kit d'hygiène est « inestimable » pour ceux qui n'ont pas accès à ces produits.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

On a beaucoup de communautés ici, au Canada qui n'ont pas accès à l'eau potable et, en même temps, elles n'ont pas accès aux installations sanitaires, mais on parle seulement de l'eau potable. Et c'est important parce que un assainissement sûr signifie que plus d'enfants survivent et que moins de stress est mis sur le système de santé.

Rahul Singh, Directeur de Global Medic
Global Medic

Global Medic envoie des pastilles pour purifier l'eau et des accessoires de toilettes au Népal.

Photo : Radio-Canada

Rahul Singh insite sur le fait que les premières victimes du manque d'accès aux installations sanitaires sont les populations vulnérables, en particulier les femmes, les enfants et les personnes handicapées et note qu'il faut renforcer les efforts si on veut atteindre les objectifs de l'ONU de 2030 : assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable et l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi