•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Explosions à Beyrouth : le désarroi de la diaspora libanaise torontoise

Rattrapage du mardi 4 août 2020
Des colonnes de fumée s'élèvent dans le ciel gris au-dessus de bâtiments ravagés.

Les explosions survenues près du port ont brisé les vitres de nombreux immeubles et magasins à des kilomètres à la ronde.

Photo : Getty Images

Deux puissantes explosions survenues mardi dans le port de Beyrouth ont détruit une partie du centre-ville, faisant des dizaines de morts, selon les autorités libanaises, qui dénombrent aussi des milliers de blessés.

Pour Diala Lteif, Libanaise et doctorante en urbanisme à Toronto, c'est tout un quartier névralgique et historique qui a été anéanti à Beyrouth.

C’est une journée très difficile pour le Liban. Toute la ville de Beyrouth a subi des dégâts.

Diala Lteif, Libanaise et doctorante en urbanisme à Toronto

Toutes les personnes à qui j’ai parlé sont affectées d’une façon ou d'une autre par cette catastrophe, déplore-t-elle. Diala Lteif a passé sa vie au Liban et connaît bien Beyrouth.

Dans le cadre de son doctorat en urbanisme, qu’elle complète présentement à Toronto, elle étudie le cas d'un quartier de réfugiés à Beyrouth. C’est le quartier attenant au port où ont eu lieu les explosions, le quartier de la quarantaine historique du port qui est complètement bouleversé maintenant par les explosions d’aujourd’hui dit-elle.

Sur un plan urbain c’est une destruction qui est bien au-delà des capacités du pays, estime Mme Lteif.

Plusieurs pays, dont le Canada, ont exprimé leur solidarité avec le Liban. Sur Twitter, le premier ministre Justin Trudeau a affirmé que le Canada est prêt à aider le Liban.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi