•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Pandémie et reprise des ligues de sports professionnels

Rattrapage du mardi 14 juillet 2020
Plan moyen de M. Richelieu.

André Richelieu, professeur au département de marketing de l’UQAM.

Photo : Radio-Canada

Pour André Richelieu, expert en marketing de sport, les enjeux du retour au jeu dans les ligues de sports professionnels sont sanitaires, économiques, commerciaux et financiers.

Autour de l’industrie mondiale est construit tout un écosystème pour différents acteurs économiques avec beaucoup d’argent en jeu, explique André Richelieu, professeur expert en marketing du sport à l'Université du Québec à Montréal.

Citant des analyses d’experts, M. Richelieu affirme qu’en 2018 l’industrie mondiale du sport représentait 150 milliards de dollars américain. Ce grand amateur de sports se demande pourquoi on s’évertue à commencer les saisons au baseball et au soccer professionnels (MLB, MLS) ou à terminer coûte que coûte les saisons de LNH (Hockey) et de NBA (basketball).

Je ne suis pas médecin, mais ça ne prend pas un prix Nobel de médecine pour savoir que les risques sont encore très importants.

André Richelieu, professeur expert en marketing du sport à l'Université du Québec à Montréal

Le professeur estime que les intérêts économiques en jeu constituent la raison pour laquelle on se dépêche de finir ou de commencer les saisons nord-américaines de sports professionnels et certaines ligues européennes de soccer.

Il croit aussi que de revenir au jeu est un geste irresponsable car les risques demeurent encore trop importants. Tout ce que l'on fait ici c’est sauver ce qui peut être sauvé en termes de droits de télé, déplore-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi